• Guerir la vie par la philosophie

    Laurence Devillairs

    Parution : 22 Février 2017 - Entrée pnb : 3 Février 2017

    Merleau-Ponty affirmait que les problèmes humains étaient sans doute insolubles, mais qu'entre les questions qu'ils suscitent et les réponses que nous tentons d'y apporter se tient l'espace, modeste et fragile, d'une vie. La vie elle-même est toutefois le plus insoluble de nos problèmes : nous ne sommes pas armés pour l'affronter. Vivre n'a rien d'un sport de glisse.
    Le monde extérieur, les autres, nos responsabilités suscitent en nous une peur primordiale, à côté de laquelle tout le reste n'est que simples tracas. Comment affronter la maladie, les aléas et les tempêtes ? Comment faire face au pire et comment se remettre d'avoir un jour vécu le meilleur ? À ces questions, ce livre entend non pas donner des réponses toutes faites mais proposer traitements et remèdes. Une philothérapie où aucune de nos craintes ni aucune de nos crises n'est éludée, de la passion amoureuse au burn-out, en passant par les problèmes de voisinage, les raseurs et le démon de midi. Jamais la philosophie n'a été aussi utile.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • être quelqu'un de bien ; philosophie du bien et du mal

    Laurence Devillairs

    Parution : 25 Septembre 2019 - Entrée pnb : 28 Septembre 2019

    On préfère de nos jours parler d'éthique plutôt que de morale. Les deux termes renvoient pourtant à une même réalité. Comment expliquer cette réticence ? Comment expliquer aussi que fleurisse l'expression « c'est une belle personne », qui ne veut rien dire, mais qui exprime ce refus de toute référence à la morale ? Serait-ce parce que la morale rappelle la "leçon de morale", entre punition et contrainte ? Pourquoi est-il si difficile d'être quelqu'un de bien ? Pourquoi nous sentons-nous obligés d'ajouter, lorsque nous disons de quelqu'un qu'il est gentil, que c'est là un compliment ? La gentillesse serait-elle un défaut et la méchanceté un signe d'intelligence, à tout le moins de lucidité ? Qu'est-ce que la méchanceté ? Philosophie du bien et du mal, des gentils et des méchants, cet ouvrage fait appel, sans jargon mais avec le sérieux requis, aux thèses, souvent radicales, et aux critiques, parfois étonnantes, des philosophes pour interroger notre rapport au bien et au mal, et pour tenter de déterminer ce qui peut faire de nous quelqu'un de bien.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les 100 citations de la philosophie

    Laurence Devillairs

    Parution : 1 Mai 2019 - Entrée pnb : 16 Mai 2019

    Les philosophes ont du style. On l'oublie ou on l'ignore, imaginant que pour être rigoureuse, la pensée doit renoncer à la beauté. Au contraire, inventeurs de concepts, les philosophes sont aussi des séducteurs, des manipulateurs, des provocateurs, des conteurs. Ils enferment en de simples formules leurs plus grandes idées. Simples mais pas immédiates : ce qui semble évident ne l'est qu'au terme d'une longue réflexion. « Connais-toi toi-même », « L'enfer, c'est les autres », « Ôte-toi de mon soleil », « Je pense donc je suis », « L'homme est un loup pour l'homme », « Que sais-je ? »... En proposant 100 citations de philosophes et en les commentant, Laurence Devillairs nous invite à une promenade philosophique au gré de phrases célèbres ou à découvrir. De citation en citation se dessine ainsi une brève histoire de la philosophie.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • René Descartes

    Laurence Devillairs

    Parution : 21 Novembre 2018 - Entrée pnb : 8 Novembre 2018

    La philosophie cartésienne se décline en un refrain tranquille : « je pense, donc je suis », la méthode, le doute, le triomphe de la raison, Dieu lui-même soumis à la logique de l'entendement et toutes les passions domestiquées. Ce refrain semble même être devenu celui de la France entière : y a-t-il un autre philosophe auquel il soit fait aussi couramment référence ? Mais ce « cartésianisme » est-il encore cartésien ? À rebours de nos préjugés, Laurence Devillairs nous guide à travers une philosophie inclassable, celle de Descartes, qui revendique le droit de la raison à s'exercer librement mais utilise le terme de « philosophie chrétienne » ; qui déclare l'homme capable de connaître l'essence même de Dieu mais en affirme l'irréductible incompréhensibilité ; qui rétablit les droits de l'âme contre toute confusion avec le corporel mais fait de l'homme l'union intime d'un corps et d'un esprit.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Un bonheur sans mesure

    Laurence Devillairs

    Parution : 30 Août 2017 - Entrée pnb : 31 Août 2017

    Ne serions-nous pas devenus des forçats du bonheur obligatoire ? Ne risquons-nous pas l'épuisement à suivre avec sérieux ce régime imposé des petits plaisirs ?
    Dans cet essai vif, Laurence Devillairs invite à s'affranchir de la fascination pour le moment présent et à oser le bonheur en grand. Car l'horizon est toujours plus vaste que nous l'imaginons. Une vie heureuse doit s'écrire en majuscule et en couleur.
    En convoquant des pages flamboyantes de la philosophie, ce livre donne sens à l'espoir, cet élan qui nous porte vers demain et nous permet d'obtenir plus que ce que nous désirons. C'est une véritable expérience philosophique qui consiste à conquérir plutôt qu'à consentir.

    30 prêts - 120 mois
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Pour Descartes, la thèse de la création libre des vérités éternelles a une fonction métaphysique décisive : elle inscrit notre puissance d'entendement, sur le mode fini, dans le registre de la puissance du Créateur. Leibniz, quelques décennies plus tard, ouvrira le «Discours de métaphysique» sur une critique de cette thèse en identifiant le dieu cartésien à un tyran.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
empty