Fayard/Mille et une nuits

  • Quand les politiques se lâchent !

    Olivier Clodong

    Parution : 31 Août 2011 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    Des hommes politiques, on connaît les discours policés, les éléments de langage remis en phrases, la langue de bois dès qu'une difficulté se présente. Tout leur art est dans le contrôle d'un langage calibré. Et pourtant, le véritable homme politique se révèle lorsqu'il fend l'armure : soit en commettant cette petite erreur stupide, cette maladresse cocasse, ce lapsus fatal qui, d'un coup, résume l'homme et sa vérité ; soit en décochant une flèche venimeuse à son meilleur adversaire. Faire rire est la seconde nature des politiques. Quand les hommes politiques se lâchent, c'est un festival de férocité. Tous se damneraient pour un bon mot, un trait d'esprit ironique, une répartie cruelle, qui cloue le bec de l'adversaire et suscite l'hilarité générale. Aucun des ténors n'est absent : de Clemenceau à Santini, en passant par de Gaulle, Chirac, Mitterrand, Chevènement, mais aussi tous les acteurs de la présidentielle en 2012. Olivier Clodong a sélectionné 200 petites phrases politiques et raconte leur contexte.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le g8 illégitime

    Attac

    Parution : 30 Mai 2007 - Entrée pnb : 27 Avril 2016

    Nouvelle édition, revue et augmentée
    Chaque année, au début de l'été, le G8 se réunit. Du 1er au 8 juin 2007, le sommet se tiendra à Heiligendamm, en Allemagne. Ce sera la trente-deuxième fois, depuis 1975, que les chefs d'État ou de gouvernement des pays les plus riches et les plus puissants du monde se rencontrent pour discuter ensemble des grands problèmes et trouver une entente.
    Ni gouvernement mondial ni exécutif de la planète, il ne faut pas pour autant en déduire qu'il n'est qu'un simulacre. Assumant le rôle de régulateur politique, indispensable en contrepoint à l'action de l'OMC et du FMI, le G8 a grandement contribué à construire le cadre institutionnel du néolibéralisme et veillé à l'application de ses préceptes.
    Pourtant, la prise de conscience des dégâts provoqués par la gestion économique, politique et militaire du monde est devenue si forte et si sensible que les mobilisations se sont multipliées. Mais la contestation qui s'affirme ne porte pas seulement sur la nature des politiques, donc de leurs conséquences, sur les conditions de vie des populations ; elle vise la nature de cette institution. C'est pourquoi le mouvement altermondialiste récuse la légitimité du G8 à s'arroger un rôle dirigeant dans la conduite des affaires de la planète.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La prostitution revêt aujourd'hui dans son organisation des formes directement inspirées par la mondialisation financière. La logique néolibérale a trouvé dans le système prostitutionnel un « secteur » privilégié où se déployer, qui génère d'énormes profits : trafiquer les êtres humains d'Asie, d'Afrique ou d'Europe et les prostituer procure beaucoup de bénéfices pour peu d'investissements.
    Cette mondialisation-là, qui n'épargne aucun pays, illustre le processus de la marchandisation généralisée, à laquelle n'est mise aucune limite.
    C'est dans ce contexte que quelques pays ont choisi de légaliser et réglementer la prostitution : aux Pays-Bas ou en Allemagne, elle est considérée comme une banale "prestation de service".
    Est-ce là une voie à suivre ? C'est oublier la violence qui est faite aux femmes, et au-delà d'elles l'atteinte qui est portée à la dignité humaine. Est-on prêt à renoncer au respect des droits humains ?

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Fêtes galantes

    Paul Verlaine

    Parution : 5 Septembre 2001 - Entrée pnb : 27 Avril 2016

    Dans l'élan de ses vingt-cinq ans, Paul VerLaine publie en 1869 les Fêtes galantes. En vingt-deux tableaux, dans te cadre badin d'un XVIIIe siècle recréé, il avoue son impérieux besoin de sentiments sincères et partagés, et cède à La sensualité des jeux amoureux. Ses poèmes résonnent de sa musique légère, entre fièvre et frivolité. Qui pourrait rester insensible à tant d'émotions, murmurées sur le ton de la confidence?

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Nous vivons une époque où l'imaginaire du complot mondial semble se confondre avec l'imaginaire politique tel qu'il s'est mondialisé. On ne saurait s'étonner de constater que la croyance au complot donne l'illusion d'expliquer ou de pouvoir expliquer certains événements paraissant incompréhensibles ou inintelligibles. C'est là sa fonction principale. C'est la grande « utilité » de ce qu'il est convenu d'appeler la « théorie du complot » (conspiracy theory) : répondre à une demande. Croire au complot, c'est se mettre en mesure de donner du sens à ce qui en paraît dépourvu, et qui inquiète. Or, avec l'évolution chaotisante liée à la mondialisation, l'obscurité semble s'accroître avec l'incertitude, laquelle provoque le désarroi et nourrit des angoisses. D'où l'intensification de la demande de sens, et l'extension du domaine du complot. Une extension indéfinie, sans terme assignable. Car le soupçon de complot est fabriqué avec ce que Tocqueville appelait les « gros lieux communs qui mènent le monde. »

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Après la parution de Quand les politiques se lâchent, à l'automne 2011, tandis que la campagne électorale battait déjà son plein et que la pression était à son maximum dans les appareils politiques, j'eus le plaisir de voir venir à moi des élus, qui me confièrent des anecdotes survenues à l'Assemblée nationale, au Sénat ou dans leur Conseil municipal... et certains me firent le reproche de ne pas figurer dans le livre. Certes, pourquoi se limiter dans les dérapages et les vacheries font aussi le cours de la politique ? Comme les politiques n'arrêtent finalement jamais de faire des "fautes de carre", j'ai réuni 200 nouvelles anecdotes, traits d'esprit et répliques savoureux, qui sortent de l'ordinaire et font prendre un tour inattendu au discours ou au débat. Bref, des saillies qui montrent nos politiques dans tous leurs états...

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • De l'art de persuader

    Blaise Pascal

    Parution : 5 Septembre 2001 - Entrée pnb : 27 Avril 2016

    Blaise Pascal (1623-1662), homme multiple, mathématicien et physicien de génie, inventeur de la machine à calculer et des transports en commun, ne manifeste pas seulement dans les Pensées l'ardeur inquiète du mystique : il y déploie une technique consommée de l'argumentation, « forçant » pas à pas son lecteur-adversaire, le libertin, vers la conversion. Une redoutable efficacité dont L'Art de persuader nous livre les clés. Ce texte de maturité, peu connu, rédigé vers 1660 à l'attention d'Arnauld et Nicole (qui travaillaient de leur côté à un Art de penser), constitue un véritable « discours de la méthode » janséniste en matière de rhétorique. Il est accompagné, dans la présente édition, de la première des Provinciales (1655), où Pascal se révélait, d'emblée, un polémiste de premier ordre.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Lettres du harar

    Arthur Rimbaud

    Parution : 5 Septembre 2001 - Entrée pnb : 27 Avril 2016

    Rimbaud rompt avec la poésie en 1873. Pour le jeune homme, alors âgé de 19 ans, commence une autre vie. Après un bref passage à Chypre, il part pour la corne de l'Afrique en 1880. Ses séjours sur les hauts-plateaux du Harar, en Abyssinie, alternent avec des replis forcés à Aden. Il cherche à faire fortune par tous les moyens, la photographie, la chasse à l'éléphant, le commerce d'armes et de cotonnade, le trafic d'ivoire, le négoce du café, de l'encens...
    C'est par les lettres qu'il adresse à sa mère et à sa soeur - de 1880 à 1891, avant son retour précipité en France - que nous connaissons cet autre Rimbaud.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Après avoir été pâtissier, militaire puis professeur de langues vivantes, Jean-Pierre Brisset (1837-1919) appartient à une lignée de poètes illuminés, théoriciens créateurs et farfelus qui ne se déprennent jamais de leur sérieux. En 1900, il entend révéler les origines de l'espèce humaine et du langage dans un nouvel Évangile qu'il fait tirer à son compte à mille exemplaires et distribue gratuitement : La Grande Nouvelle. Il y dévoile la Grande Loi cachée dans la parole et, par le jeu de l'homophonie, forge une conception de l'évolution humaine surprenante : l'homme descend de la grenouille. Son entreprise ne manqua pas d'être saluée par les surréalistes et par Jules Romains, Max Jacob et Stefan Zweig qui décernent à ce « fou littéraire » le titre de « Prince des penseurs ».

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty